Fabuleux, magnifique, spectaculaire, superbe, extraordinaire,...je manque de mots pour décrire l'événement astronomique de l'année 2019 !
Tout avait pourtant mal commencé pour moi qui gérait le télescope de 305 mm de diamètre de l'observatoire. Je suis arrivé vers 01.30 hrs du matin avec la ferme intention de prendre en photo une supernova se trouvant dans une petite galaxie de la constellation du Petit Lion. Je comptais prendre cette supernova avant d'orienter le télescope sur la Lune pour en réaliser un time-lapse lors de l'éclipse.
Il faisait froid, glacial même, jugez par vous-même : -8°. Le sol était recouvert d'une petite couche de neige (juste suffisante pour donner un décor enchanteur au site de La Fosse).
Mais les moteurs du télescope ne répondaient pas ! Pas moyen de faire démarrer correctement la monture du télescope... Que faire ?... Après une heure trente d'essais divers, j'ai finalement découvert la faille : un contacteur électrique était gelé, et l'usage du sèche-cheveux (servant non pas à sa raison d'être initiale mais à réchauffer dans le cas présent) a réglé le problème. Ouf ! 
Tant pis pour la supernova me suis-je dit car le début de l'éclipse de Lune arrivait, et d'autres astronomes et admirateurs du phénomène aussi. Au total, nous fûmes 20 à admirer l'éclipse de Lune sur le site...malgré l'heure et malgré le froid. Un observateur sur deux disposait d'un ou deux appareils photos. 
Jean-Luc Mairlot, Rosario Spagnolo et Christiane Defays avaient même installé leur instrument d'observation respectif (lunette astronomique, télescope Dobson et lunette d'ornithologie) pour le plus grand bonheur de tout le monde car ils nous invitaient constamment à venir admirer la Lune à l'oculaire lors de l'éclipse.
Une très bonne ambiance était perceptible. Certains avaient judicieusement pensé à prendre du cacao, du café, et de l'eau chaude (pour faire du café ou de la soupe) pour en proposer à tout le monde.
Malgré le froid glacial (j'ai notamment vu notre ami Jérôme Ponente trembler de froid en fin de nuit), la majorité d'entre nous est restée du début jusqu'à la fin du phénomène.
Les observateurs présents ont pu admirer la qualité du ciel noir de La Fosse (pour s'en convaincre, il suffisait de mettre le pouce devant la Lune -avant l'éclipse- pour constater la noirceur du ciel). Ils ont également pu admirer le passage impressionnant d'un superbe bolide (étoile filante très brillante) en-dessous de la Lune lorsqu'elle était totalement rouge.
Et la Lune dans tout cela ? La Lune est entrée doucement dans l'ombre de la Terre. Elle s'est parée de ses superbes couleurs rouge et orange lorsqu'elle était totalement dans l'ombre de notre planète bleue. Elle nous est apparue plus sombre que sa précédente éclipse. Après une bonne heure de totalité, la Lune est ressortie de notre ombre.
Quel spectacle, mes amis ! Quel spectacle !
Le spectacle s'est clôturé à l'arrivée de l'aube, lorsque la conjonction des planètes Jupiter et Vénus est apparue de l'autre côté de l'horizon par rapport à la Lune qui se couchait.
En repartant du site de La Fosse, nous n'étions pas au bout de nos surprises et de notre émerveillement car une superbe mer de brumes et de brouillard remplissait certaines vallées avoisinantes, mer qui était éclairée par le rayonnement rasant du Soleil qui se levait à l'horizon.
Captcha

Refresh Captcha Image